Pudding de Dinde

Salut les Woofs ! Vous allez bien ? Ici c’est cool, Mam’s m’a fait un bouillon d’os, je vous remet le tuto du comment elle fait !

Donc voilà, pour moi ça sent super bon, pour mes deux hoomans visiblement c’est pas ça ! Pfft ils sont bien difficiles !

Ah mais attendez ! Nous sommes censés parler de mes p’tits nouveaux gâteaux !

Alors pour ce bouillon d’os, Mam’s a débarrassé un peu son congélateur des cous de dinde (croisée mammouth), que je n’arrive plus a croquer.

Comme tout os bon à consommer, ils étaient bien charnus, plein de bonne viande mijotée !
Elle a donc trouvé dommage de jeter tout ça ! C’est là que votre boulot commence !
Moi je vais faire un p’tit roupillon en attendant !

Ingrédients :

Nous avons utilisé :
520 grammes de viande récupérée lors du bouillon d’os.
380 grammes de potimarron.
100 grammes de carotte.
2 œufs. (NB : pensez aux poulettes, si vous n’avez pas la chance d’en avoir, essayez de prendre des œufs de poules qui ont la baraka de fouler l’herbe, et bien sûr au mieux, du bio pour tout les ingrédients.)
2 cuillères à café d’origan séché.

J’ai réalisé 30 biscuits avec ces quantités.

Réalisation :

La première étape et non la moindre est de récupérer la viande présente sur les os du bouillon d’os, tout en évitant les morceaux d’os.

Préparez ensuite les autres ingrédients, le potimarron a été épluché, la carotte également.
Vous pouvez cependant garder la peau de vos légumes s’ils sont bio et que vous connaissez la provenance.
Ces deux produits sont des restes de notre consommation hebdomadaire.

Préchauffer votre four à 180°C. Sur le notre cela correspond à la fonction gâteau.

Vous allez ensuite passer au hachoir à viande, le potimarron et la carotte. Je déconseille le blender pour cette recette, les aliments étant relativement secs, il aura du mal à mouliner.

Par ailleurs, je vais vous faire part de mon erreur, qui en soit ne gêne pas dans la réalisation de la recette : passez la viande également au hachoir ! Je l’ai gardé façon « pulled turkey », et j’ai rencontré quelques problèmes que nous verrons plus bas.

Mélangez l’ensemble des ingrédients pour obtenir une texture homogène.

Répartissez dans les moules de votre choix allant au four.

Faites-les cuire pendant 30 minutes.

Vos petits gâteaux sont prêt ! Laissez refroidir avant de les proposer à vos Woofs !
Pour revenir sur mon erreur (citée plus haut), la viande façon pulled, a un peu accrochée au moule et de nombreux gâteaux n’ont pas bien supporté le démoulage. Tout les morceau restent cependant bons !

Conservation :

Les biscuits peuvent être conservés dans une boîte hermétique au réfrigérateur pendant 3 à 5 jours.

Pour les conservateurs comme moi, je les ai mis au déshydrateur pendant une bonne douzaine d’heures (Certains fours peuvent proposer cette déshydratation à maxi 70°C). Ils sont bien secs et se gardent au moins 3 semaines dans un bocal hermétique à température ambiante (parce que je doute qu’ils durent plus de 15 jours face aux gourmands).

Verdict !

Les biscuits ont été appréciés par les deux testeurs du jour. Du croustillant, de la bave et des yeux qui réclament !

Zoom sur : l’Origan

La composition nutritionnelle de l’Origan permet de le classer dans les super-aliments.
Il contient des vitamines, des antioxydants, du potassium, du calcium ainsi que du fer.

L’origan stimule l’appétit, lutte contre la diarrhée et les vomissements. Il a une action désinfectante, lutte contre les maladies respiratoires, mais il est également connu pour être fongicide (champipi killer).

Son odeur étant forte, certains chiens n’apprécient pas en avoir au début, il faut les habituer petit à petit.

La Dinde au Top !

Salut les Ouafmis ! Bonne année !
Justement, commencez bien votre année 2021 et collez vos PAWrents aux fourneaux !
Voici la recette de la Dinde au Top !

Je l’avais publié fin 2018 sur la page d’Ighlander, mais Facebook et leurs MàJ à la crotte de chats l’a fait disparaitre ! Ceci est donc une réédition, qui colle bien à la saison.

Ingrédients :

600 grammes de dinde crue.
500 grammes de topinambours.
4 œufs.
Facultatif : 10 grammes de poudre d’orties (utilisation des feuilles du jardin).
Vous pouvez également ajouté 3 pincées de coquilles d’œufs réduites en poudre.

NB : pensez aux poulettes, si vous n’avez pas la chance d’en avoir, essayez de prendre des œufs de poules qui ont la baraka de fouler l’herbe, et bien sûr au mieux, du bio pour tout les ingrédients.

La dinde est viande peu calorique, elle est peu allergène, convient très souvent à tout les chiens.
Le topinambour est un pré-biotique riche en fibres et est également peu calorique.
L’œuf ? tout est bon dedans ! Il fait aussi un excellent liant.
L’ortie est excellente pour les chiens souffrants d’arthrose, ainsi que pour le système urinaire.

Réalisation :

Préchauffer votre four à 180°C.
Passer la dinde et les topinambours au hachoir à viande.
Mélanger l’ensemble des ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
Garnir les moules de votre choix.
Faire cuire pendant 15 minutes.
Démouler et attendre qu’ils soient froids avant de faire déguster !

Conservation :

Ces gâteaux peuvent être consommés froids, tels quels. Ils se garderont 3 à 5 jours dans un contenant hermétique placé au réfrigérateur.
Comme d’habitude chez moi, j’aime les conserver plus longtemps, alors ils ont passé une nuit au déshydrateur et se sont conservés 4 semaines (jusqu’à épuisement du stock) dans un contenant hermétique à température ambiante.
Vous pouvez également utiliser votre four pour déshydrater (max 70°C).

Je n’ai pas pu remettre la main sur les photos prises à la première édition de l’article disparue, mais voici le résumé en vidéo !

Bon apPAWtit !

Nettoyer ses oreilles

Salut les Woofs ! Vous entendez bien avec vos z’oreilles ? Qu’elles soient tombantes, droites ou taillées en pointes, elles sont toutes douces et nos pawrents adorent les tripoter ! bah ouais les miennes sont douces comme du velours !

Mais voilà parfois, je les secoue, je pue des nonos, et dedans c’est tout marron caca beurk ! Vous aussi ? Ok on va les soigner un peu alors.
Mes pawrents m’emmènent chez le Dogteur principalement pour des otites, au final la consultation soulage le temps des antibiotiques mais le problème revient encore et toujours. Bref c’est aussi notre anatomie qui veut cela !

Source Google images

Alors nettoyons ces feuilles de choux !

Lotion pour les oreilles Plouf par BIOGANCE

La lotion Plouf par BIOGANCE est à l’extrait naturel de mangue, connu pour sa grande capacité de pénétrer la peau et ses propriétés hydratantes, assouplissantes et anti-âge. Tout pour des belles oreilles toutes propres et qui sentent bons !

La lotion est vendue sur le site de la marque, au prix de 5,99€ les 100ML, le flacon spray permet de vaporiser sur une compresse avant de procéder au nettoyage mais aussi de l’ouvrir pour tremper un coton tige lorsque la relation de confiance avec votre compagnon le permet. J’insiste, tout les Woofs n’accepterons pas le nettoyage avec un coton tige, vous pouvez aussi le blesser si cela est mal utiliser.
BIOGANCE, est partenaire de notre blog et vous offre -20% avec le code ighlander20.

BIOGANCE vous offre -25% jusqu’au 31/12/2020 avec le code ighlander25

Je nettoie régulièrement et il a toujours des oreilles cracra !

Oui ça arrive, c’est souvent le motif de consultation pour une otite.

Parfois les oreilles sales sont dues à une réaction allergique alimentaire. C’est pour cela qu’au RAW, il y a les phases d’introductions à respecter, bien entendu les réactions allergiques ne sont pas uniquement visibles aux oreilles mais le sujet ici c’est les belles noreilles !
Alors au cru c’est simple, les aliments sont introduit un par un afin d’identifier le coupable facilement. Par contre dès que vous allez être sur une alimentation industrielle il sera plus difficile d’écarter tel ou tel ingrédient pour isoler le (ou les) coupable(s), un bilan sanguin pourra vous être proposé par votre vétérinaire, ou un passage vers le Cru avec un régime d’éviction (qui ressemble beaucoup aux phases d’introduction) pourra vous être conseillé.

Les oreilles sales sont parfois dues à des sales petites bestioles : les mites d’oreilles.

Source : Google Images

Cette petite minuscule petite bestiole provoque des croûtes cireuses marronnasses à l’intérieur de l’oreille. Sèches ou suintantes, ces croûtes provoquent grattements, secouements de tête, plaies de grattage… bref ça pue et c’est moche !
Dans ces cas là, nous allons tous consulter pour avoir des gouttes ou du gel antibiotique qui ne sont qu’un soulagement temporaire.
Cette année, Ighlander a été embêté d’avantage avec ses nonos jolies, le nettoyage et l’entretient régulier est important mais quand les croûtes sont toujours là, cela ne résous pas le problème…
Jusqu’à ce que j’en parle avec Sophie Naturopathe Animalier, qui me dit « mais essaye la thornit ! » KéZaKo ?

La Thornit

Poudre (qui fouette grave) à base iodoform, sans antibiotique. Je l’applique avec un pinceau à maquillage. Un traitement de 5 jours 2 fois par jour élimine la biiiiiiiiip de mite. Ensuite une utilisation hebdomadaire suffit.

La poudre de thornit est vendue chez Opoils.fr, au prix de 16,95€ les 20g ou 61€ les 100g.
L’efficacité est visible, l’entretient est simple.

Voilà notre secret des belles oreilles toutes douces, un nettoyage deux fois par semaine avec la lotion Plouf de BIOGANCE et une pincée une fois par semaine de Thornit d’Opoils.fr !

Les os, une fausse bonne idée. II.

Avant de poursuivre votre lecture (ou pas), sachez que cet article va contenir des images pouvant heurter la sensibilité. Cependant, elles illustrent la Nature et la Vie dans le Monde Animale.

Ceux qui viennent tard à table ne trouvent que les os.

Proverbe Latin

Si le titre de cet article vous semble familier, c’est qu’effectivement il en existe une première version datant du 07 Mai 2020; ayant mérité la mention « d’article à deux balles« .
Par ailleurs, 2€ par les 604 vues totales ça me ferait un bon petit billet, non négligeable avec la situation actuelle !
Le contenu sera encore gratuit cette fois-ci ! *sigh*

En ce moment, sur les groupes, je vois beaucoup de cadeaux empoisonnés de la part de votre boucher, ou la votre, certaines enseignes les proposant désormais en libre service à petits prix. Bref c’est pas bien !
Revoyons ensembles risques encourus :

• Se casser une dent. C’est stimulant, ça sent bon, c’est l’euphorie, donne tout pup’ et une belle dent en moins, avec un peu de chance, vous verrez la fracture directement, autrement cela le fera souffrir, un abcès se formera, une belle chique, pour finir une visite et opération chez l’ami vétérinaire.

• Se coincer l’os dans la mâchoire. L’os a moelle, stimulant, appétant, baveusement succulent, qu’on en veut encore et encore et zou une belle glissade le fait passer derrière les canines. En votre présence, une visite chez l’ami vétérinaire qui l’intubera, pour lui scier. Seul, selon le temps passé comme ça, la douleur, l’appuie sur les tissus avec la blessure peut en bonus faire un escarre.

• S’étouffer. En s’acharnant dessus, votre woof et sa puissante mâchoire de T-Rex peut casser un gros morceau et le gober. Selon la taille de ce morceau, il peut obstruer la tachée se retrouvant ainsi privé d’air. Seule une Manœuvre de Heimlich peut débloquer cette situation si elle est prise à temps, et que vous la maîtrisez.

• Une belle diarrhée. La moelle de l’os à moelle (ça plaira à ma famille lol), est riche et grasse. L’excès ne sera pas apprécié par le système digestif de votre animal.

• Une bonne constipation. Consommer une grande quantité d’os peut constiper votre chien. Les pawpos seront durs et blancs. La constipation est douloureuse, vous connaissez non ?

• L’occlusion. La complication majeure du point précédent est l’arrêt des gaz et matières. Dans certaines occlusions, il y a des selles liquides qui sont expulsées; elles sont appelées « fausses diarrhées ». Elles se produisent quand un bouchon de matières fécales dures ne peut être expulsé, les matières un peu plus molles vont pousser et contourner ce bouchon pour sortir en « fausses diarrhées ». L’occlusion est une urgence vitale.

Article : Les os une fausse bonne idée. I.

Voyons la chose d’une façon plus naturelle. Les os porteurs sont des os robustes et puissants fait pour soutenir un animal qui va peser généralement entre 700 kg et 1 tonne 200 kg.
Dans la nature, les canidés sauvages les plus proches des nôtres sont les loups. Les loups agissent en meute organisée, chassent pour se nourrir.

Source : Google Images

Une fois leur proie transformée en festin voici ce qu’il reste d’une vache :

Source : Dici

Une meute est composée de 2 à 15 individus, il ne reste pas grand chose des animaux ayant servit de festin.

Sur les animaux plus petits (un agneau et un veau), vous pouvez observer que les chairs sont consommées (et pas que), mais qu’il reste bien les os porteurs.
Ces os naturellement délaissés à la consommation par une meute de canidés sauvages sont donnés en offrande à un canidé domestique.
En raison des dommages possibles et le fait que le canidé domestique ai perdu ses réflexes sauvages en notre compagnie, il n’est pas judicieux de donner ce genre d’os. Mais il sera excellent en bouillon d’os :

Raise The Woof

Maria Carey peut se rhabiller, voici que Tails.com sort la première chanson de Noël pour les chiens !

Intitulé « Raise The Woof ! », ce morceau, spécialement créé pour le plus fidèle des animaux à quatre pattes, est censé provoquer chez les chiens des effets grâce à des sons bien choisis : aboiements, sons de cloches, bruits de jouets et instructions.

Sans plus attendre, voici la réaction d’Ighlander qui visionne pour la première fois ce tube de Noël !

Bon voilà, je peux pas dire qu’il s’en bat les Woofs, mais il a plus de mimiques devant un épisode de Z Nation.

J’ai hâte de voir vos vidéos avec Raise The Woof, si vous les publiez dans les publications des visiteurs sur sa page FB, je les partagerai avec plaisir !

En attendant voici la vidéo, elle s’écoute et se regarde 😀

Baby Dog DEMAVIC

Salut les PAWtos !
Voici une nouvelle Composition Décomposée qui m’a été demandée, j’espère qu’elle vous fera réagir !

Source Internet

Composition :
Volaille déshydratée (34%), volaille fraîche (14% minimum), riz, blé,  poudre de lait, son de blé, , hydrolysat de protéines animales, graisse de volaille, pulpe de chicorée déshydratée, pois, pulpe de betterave déshydratée, levure de bière, carotte déshydratée, huile de poissons, chlorure de potassium, argile, sulfate de glucosamine, sulfate de chondroïtine, mélange de plantes riches en saponines, extrait de fruits riches en polyphénols, extrait de thé vert.

Qu’est-ce que c’est ?

Volaille déshydratée (34%) : Une volaille est un oiseau domestique, appartenant généralement aux gallinacés ou aux palmipèdes, élevé pour sa chair, ses œufs, ses plumes. Dans les volailles nous retrouvons donc l’oie, la dinde, le canard, la poule, la caille, la pintade, le faisan ou encore le pigeon. J’aime ajouter l’autruche !
Donc voilà la source n’étant pas précisée, cela peut être variable d’un lot à un autre.
L’autre petit point à observer c’est qu’il n’est pas précisé « viande de volaille », toutes les parties sont alors regroupées dans ce terme : viandes ? plumes ? os ? viscères ? becs ? pattes ?
Le fait qu’elle soit déshydratée ne donne pas de perte; 34% c’est bien 34%.

Volaille fraîche (14% minimum) :  C’est assez pimpant aux yeux de lire des ingrédients frais, mais voilà en réalité, les protéines contenues seront moindre une fois transformées. La viande fraîche de volaille (donc source non identifiée et variable) est à 70% composée d’eau, contient environs 12% de graisse (lipides), et 18% de protéines.
Après le passage à l’extrudeuse, il ne restera que 18% des 14% de volaille fraiche, autrement dit, pas grand chose.

Riz : Sucre complexe qui se digère par l’action de l’amylase lors de l’effort de mâche. (Un chien n’a pas d’amylase et ne mastique pas). La digestion sollicite d’avantage les organes suivants (le pancréas notamment), les fatigants plus vite.
Le riz, souvent recommandé, il promet une croissance rapide. Le pic glycémique et la surcharge du pancréas sont cancérigènes et stimulent l’hormone de croissance.
Les Hydrates de Carbones sont mauvais pour les ligaments, « éclats de verre » dans les tissus, ligaments et articulations.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Blé : Céréales, source d’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

WoofCotCotCot Codeeeeek !

Poudre de lait : Il serait de toute façon difficile de présenter le lait autrement dans un aliment sec.
Le lait en poudre apporte 55% de protéines, 13% de glucides (dont 40% de sucres), 38% de lipides, 15% de sodium, des vitamines et des minéraux qui ne résisteront pas à l’extrudeuse.
Mais voilà le lait a une utilité s’il est celui produit par la même espèce quand le chiot n’est pas sevré. Utilise-t-on du lait de vache ou le lait issus de chiennes traitent tout les jours ?
Si vous avez votre chiot chez vous, il est sevré, l’intérêt de cet ajout réside plus dans le calcul des protéines animales.

Son de blé : Le son est la couche externe dure du grain de blé, riche en nutriments et fibres.
Source condensée de fibres insolubles, il ajoute du volume aux selles et accélère le mouvement des selles dans le côlon.
C’est également une source de protéines végétales.
Le son de blé est un très bon complément mais garde-t-il ses bonnes propriétés après le passage à l’extrudeuse ?

Hydrolysat de protéines animales : Les protéines, c’est tout (et n’importe quoi) venant d’un animal. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de becs, pattes, plumes que de belles viandes. 
Qu’est-ce que l’hydrolyse : Il existe deux procédés d’hydrolyse, enzymatique ou chimique qui est la moins coûteuse et la plus fréquente. C’est de l’hydrolyse chimique dont il faut se méfier. L’hydrolyse chimique est un procédé utilisant des températures élevées et des conditions de pH extrêmes. Ce procédé consiste à faire bouillir pendant plusieurs heures ces déchets soit avec des acides tel que l’acide chlorhydrique ou de l’acide fluorhydrique afin de récupérer les peptides.
Le procédé n’est pas identifié, et le serait-il vraiment si vous leur posez la question ?

Graisse de volaille : C’est clairement du déchet agroalimentaire, ce n’est pas valorisé dans l’alimentation humaine (mise à part celle d’oie et de canard), cependant c’est la source d’énergie chez le chien. C’est du bon recyclage, cela peut inclure la graisse d’oie, de poulet, de canard ou d’autres de volaille non valorisées.
Le fait que la source n’est pas identifiée, signifie qu’elle n’est pas identique dans chaque lot fabriqué.

Pulpe de chicorée déshydratée : Coproduit déshydraté de l’extraction du sucre (fructose et inuline) à partir de la chicorée, utilisé dans l’alimentation du bétail.

Guide de Bonnes Pratiques en Culture de Chicorée Industrielle.

Tout comme la pulpe de betterave, la pulpe de chicorée est un aliment de base
énergétique avec un OEB (Onbestendig Eiwit balans) négatif. Pour obtenir une ration
équilibrée il faut compléter la pulpe avec des aliments riches en protéines (touteaux,
fourrage concentré riche en protéines, ensilages d’herbe de bonne qualité, foin de
graminées ou de légumineuses). La chicorée contient très peu de phosphore, de sodium,
de magnésium, d’oligo-éléments et de vitamines (A notamment) et sera toujours
complétée par un concentré minéral vitaminé (plus riche en phosphore qu’en calcium).
Les pulpes de chicorées manquent de structure et ne font pas ruminer et saliver les
animaux suffisamment: on veillera donc toujours à les compléter par des fourrages
fibreux de bonne qualité (ensilage d’herbe, foin ou paille de bonne qualité). Un manque
de structure dans la ration en diminue l’ingestion, la digestibilité, provoquant un état
d’acidose le plus souvent chronique. Celui-ci est accompagné d’une chute de production:
diminution de la production laitière, du taux butyreux du lait, diminution de la croissance,
affections du rumen et du foie. La pulpe de chicorées est un complément idéal de la
prairie 22
.
Le gonflement de la pulpe séchée favorise un remplissage maximal et un fonctionnement
optimal du rumen (fermentation) 34. La pulpe a un effet tampon, anti-acidose, parce qu’il
y a une dégradation lente des celluloses brutes dans le rumen.
L’effet anti-acidose et sa possibilité de gonflement stimulent l’ingestion totale, ce qui
augmente la productivité du bétail. De plus, il reste encore un peu d’inuline dans la pulpe
de chicorée et l’inuline favorise le fonctionnement du côlon (effet Bifidus) 1
.
La pulpe de chicorées peut également remplacer la pulpe de betterave dans l’alimentation
porcine.
La pulpe de chicorée n’a aucun effet négatif ni sur la qualité du lait, ni sur celle de la
viande. Il faut respecter une période de transition de quelques jours lorsque la pulpe de
chicorée est introduite dans la ration
.

Pois : Légumineuse, considéré comme un féculent par sa richesse en amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !
Les pois sont riches en protéines végétales (carnivore // prot végan ??).

Pulpe de betterave déshydratée : Déchet de l’agroalimentaire des sucreries, très valorisée dans l’alimentation des animaux, prévue pour gonfler dans l’estomac.

Levure de bière : Stimule l’appétit, apporte des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6 et B8).

Carotte déshydratée : Les principaux caroténoïdes retrouvés dans la carotte sont le bêta-carotène, la lutéine et le zéaxanthine. Les caroténoïdes ont des propriétés antioxydantes.

Huile de poissons : Différent de un lot à l’autre sinon ils seraient mentionné. L’huile de poissons est bonne pour les chiens, mais certains poissons sont très chargés en métaux lourds. 

Chlorure de potassium : Apporte du potassium.

Argile : Traditionnellement utilisée dans le traitement des intoxications au chlorure de mercure.
L’argile offre une protection contre les aflatoxines qui sont des substances toxiques provenant des spores de champignon flavus Aspergillis. Ce champignon infecte l’arachide et certaines céréales dont l’ingestion a été associée avec le développement de plusieurs types de cancer chez les animaux. Il a été démontré que l’argile phyllosilicate est capable de se lier fortement avec les aflatoxines dans des solutions aqueuses. Toutefois, les risques liés à l’ingestion d’argile ne justifient pas cette utilisation.
Certaines préparations d’argile semblables à du kaolin sont cependant utilisées pour traiter les troubles gastro-intestinaux, y compris la diarrhée. Mais voilà l’argile ce n’est pas non plus que bon…
L’ingestion chronique d’argile (c’est à dire régulière comme dans l’alimentation), peut provoquer la constipation ou la diarrhée, des brûlures d’estomac, des flatulences, une perte d’appétit, des vomissements post prandiaux. L’ingestion d’argile peut aussi provoquer une obstruction intestinale et une entérite nécrosante, conduisant à une perforation intestinale.
Elle a aussi été associée à la polyurie et à l’incontinence par impériosité, ainsi que à l’hypogonadisme.
Elle peut conduire à une malabsorption du fer avec déficience sévère et anémie.
Elle est capable de fixer le potassium, ce qui fait que l’ingestion d’argile chronique peut produire une hypokaliémie sévère, accentuée chez les sujets présentant une insuffisance rénale.
(Vous comprenez mieux pourquoi ma longue chevelure se dresse sur ma tête quand on recommande de filer de l’argile à tout va sur les groupes ? Elle a de bonnes propriétés mais aussi d’autres aspects moins glop)

Sulfate de glucosamine et sulfate de chondroïtine : Ajout nécessaire pour le bon fonctionnement et préservation des articulations; principalement ajouté chez les grandes races, cela est aussi bénéfique pour les autres.
Autrement, cela se réalise facilement avec le bouillon d’os.

Mélange de plantes riches en saponines : Les saponines sont un composé fréquent dans les plantes médicinales, elles appartiennent aux glucosides, avec des glucides et une molécule aromatique.
Les saponines moussent dans l’eau. La saponaire, riche en saponine, servait dans le passé comme lessive ou savon.
Les saponines ont une action irritante sur les cellules.

Extrait de fruits riches en polyphénols : Le polyphénol est une variété d’anti-oxydants.
Attention cependant, tout les fruits riches en polyphénols, ne sont pas à faire consommer à votre canidé !
Voici la liste des aliments les plus riches en polyphénols.

Extrait de thé vert : Traite les troubles digestifs, stimule les fonctions cognitives, favorise l’élimination de l’urine, stimule la circulation sanguine, accélère l’élimination de toxines.
Anti-oxydant, aurait aussi des actions préventives sur les cancers.

Que pensez-vous de cette composition ? La trouvez-vous adaptée à un carnivore domestique ?

Pure Origine CANICAF

Salut les PAWtos !
Voici une nouvelle Composition Décomposée, j’espère qu’elle vous fera réagir !

Source : Google Images

Je vais parler de ce paquet suite à un message sur un groupe demandant un avis.
Ici, c’est le paquet gamme ADULT, la personne donnait la gamme JUNIOR.

Composition ADULT :

Riz (17%), creton (protéines carnées dégraissées déshydratées), protéine déshydratée de volaille, fécule de Pomme de terre, poisson déshydraté, protéines déshydratées de canard (6%), pulpe de betterave déshydratée (5%), graisse de volaille, levure (4%), carottes déshydratées (4%), protéine déshydratée de poisson, hydrolysat de volaille, huile de colza, œuf déshydraté, poudre appetante (à base d’hydrolysat de porc et de levures), pomme déshydratée (0.60%), sel, inuline de chicorée (0.47%), charbon végétal (0.40%), carbonate de calcium, extrait de paroi de levure, chlorure de potassium, extrait d’acérola (0.10%).

Composition JUNIOR :

Riz (17%), creton (protéines carnées dégraissées déshydratées), protéine déshydratée de volaille, fécule de Pomme de terre, poisson déshydraté, protéines déshydratées de canard (6%), pulpe de betterave déshydratée (5%), graisse de volaille, levure (4%), carottes déshydratées (4%), protéine déshydratée de poisson, hydrolysat de volaille, huile de colza, œuf déshydraté, poudre appétante (à base d’hydrolysat de porc et de levures), pomme déshydratée (0.60%), sel, inuline de chicorée (0.47%), charbon végétal (0.40%), carbonate de calcium, extrait de paroi de levure, chlorure de potassium, extrait d’acérola (0.10%).

Comme vous pouvez le constater, les compositions ADULT et JUNIOR sont strictement identiques, pourtant les JUNIOR valent 2€ de plus sur le paquet de 12kg.

Qu’est-ce que c’est ?

Riz (17%) : Céréales, source d’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Creton (protéines carnées dégraissées déshydratées) : Résidu de la fonte du suif, du lard gras ou de la graisse des animaux, utilisé en alimentation canine.
Il mangeait une maigre et puante pitance, faite de créton et d’eau sale qu’on lui apportait le matin, dans une écuelle de grès ébréché, […].— (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)

Protéine déshydratée de volaille : À priori il n’y a qu’un type de volaille par lot de fabrication, mais d’un lot à un autre cela peut être du poulet, de la dinde, du canard, de l’oie et pourquoi pas de l’autruche !
Le fait d’être déshydratée est que le poids ou % sera inchangé. Frais il y a une perte avec l’extrudeuse (de l’eau). 
Mais le soucis c’est que derrière le mot protéines, nous pensons souvent viande, qui aurait sa dénomination telle quelle si c’était principalement le cas. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de becs, pattes, plumes que de belles viandes.

Fécule de Pomme de terre : Additif alimentaire servant à épaissir et texturer une préparation. C’est l’autre nom de l’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Poisson déshydraté : La source n’est pas clairement identifiée, cela peut donc varier d’un lot à un autre, il existe quand même environs 28000 espèces de poissons, tous ne sont pas de bonnes qualités. Le poisson, bien choisit, est une excellente source d’Omega 3 et de protéines. Le fait qu’il soit déshydraté ne donne pas de perte de valeur.

Protéines déshydratées de canard (6%) : La source est là clairement identifiée, cela vient du canard, peut-être pouvons-nous alors l’exclure de la liste des « volailles » quelques ingrédients plus haut.
Le fait d’être déshydratée est que le poids ou % sera inchangé. Frais il y a une perte avec l’extrudeuse (de l’eau). 
Mais le soucis c’est que derrière le mot protéines, nous pensons souvent viande, qui aurait sa dénomination telle quelle si c’était principalement le cas. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de becs, pattes, plumes que de belles viandes.

Pulpe de betterave déshydratée (5%) : Déchet de l’agroalimentaire des sucreries, très utilisé dans l’alimentation du bétail; prévue pour gonfler dans l’estomac. 

Graisse de volaille : C’est clairement du déchet agroalimentaire, ce n’est pas valorisé dans l’alimentation humaine, cependant c’est la source d’énergie chez le chien. C’est du bon recyclage, cela peut inclure la graisse d’oie, de poulet, de canard ou d’autres de volaille non valorisées.
Le fait que la source n’est pas identifiée, signifie qu’elle n’est pas identique dans chaque lot fabriqué.

Levure (4%) : Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales.
Alors de quoi ? Je pense que si cela était de la levure de bière, elle serait clairement identifiée.

Carottes déshydratées (4%) : Les principaux caroténoïdes retrouvés dans la carotte sont le bêta-carotène, la lutéine et le zéaxanthine. Les caroténoïdes ont des propriétés antioxydantes.

Protéine déshydratée de poisson : La source n’est pas clairement identifiée, cela peut donc varier d’un lot à un autre, il existe quand même environs 28000 espèces de poissons, tous ne sont pas de bonnes qualités.
Le fait d’être déshydratée est que le poids ou % sera inchangé. Frais il y a une perte avec l’extrudeuse (de l’eau). 
Mais le soucis c’est que derrière le mot protéines, nous pensons souvent viande, qui aurait sa dénomination telle quelle si c’était principalement le cas. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de têtes, nageoires, arêtes, peaux que de beaux filets.

Hydrolysat de volaille : Source inconnue (poulet, canard, dinde, autruche ?) et variable.
Qu’est-ce que l’hydrolyse : Il existe deux procédés d’hydrolyse, enzymatique ou chimique qui est la moins coûteuse et la plus fréquente. C’est de l’hydrolyse chimique dont il faut se méfier. L’hydrolyse chimique est un procédé utilisant des températures élevées et des conditions de pH extrêmes. Ce procédé consiste à faire bouillir pendant plusieurs heures ces déchets soit avec des acides tel que l’acide chlorhydrique ou de l’acide fluorhydrique afin de récupérer les peptides.
Le procédé n’est pas identifié, et le serait-il vraiment si vous leur posez la question ?

Huile de colza : Apporte Oméga 9, 6 et 3 ainsi que de la Vitamine E.
L’huile de colza a malgré tout une très mauvaise réputation, souvent extraite à partir de plantes OGM, elle doit être d’origine BIO extra vierge et pressée à froid afin de garantir un minimum un bienfait pour sa santé.
Par contre elle ne doit pas être chauffée, autant dire qu’après le passage à l’extrudeuse, elle n’a plus aucune utilité.

Œuf déshydraté : Impossible de mettre sous une autre forme. 
Mais là se pose aussi la question de la provenance, je penche pour des poules qui n’ont jamais vu le jour ni senties l’herbe sous leurs pattes (autrement le plein air serait placardé).

Poudre appetante (à base d’hydrolysat de porc et de levures) : Bon au moins ils sont honnêtes ! Les croquettes ne donnent pas envie d’être mangées alors il y a un ajout d’exhausteurs de goût en quelque sorte.

Pomme déshydratée (0.60%) : la pomme est pleine de bonnes choses, pectine, antioxydants, diminue le cholestérol, vitamine C, vitamine K ou encore manganèse. Mais quand elle est fraîche… que reste-t-il après l’extrudeuse ?

Sel : L’Association of American Feed Control Officials (AAFCO) recommande que les aliments secs pour chiens contiennent au moins 0,3% de sodium.
Le problème c’est que la quantité n’est pas indiquée.

Inuline de chicorée (0.47%) : censé nourrir les bonnes bactéries de l’intestin.

Charbon végétal (0.40%) : Traite les intoxications et empoisonnements.
Il a été prouvé que le charbon actif réduit la quantité d’agents toxiques absorbés par l’organisme. Il est d’autant plus efficace s’il est ingéré le plus tôt possible après l’intoxication, et ce jusqu’à un maximum de 4 heures après.
Déconseillé aux gestantes et allaitantes.

Carbonate de calcium : Apporte du Calcium, Traitement préventif de l’ostéodystrophie rénale. Epaississant pour les dentifrices avec un effet abrasif.

Extrait de paroi de levure : Ce sont les MOS (manno-oligosaccharides), glucides non digestibles par l’animal. Actions préventives de la diarrhée.
Plus d’informations : https://www.facco.fr/mos/.

Chlorure de potassium : Apporte du potassium.

Extrait d’acérola (0.10%) : Apporte de la Vitamine C. Elle aide à prévenir ou à traiter les maladies liées au vieillissement, le stress cellulaire induit par l’effort physique et les dégénérescences articulaires comme l’arthrose.
Un lien plutôt sympa à lire sur le sujet : Vitamine C & Dysplasie.

Que pensez-vous de cette composition ? La trouvez-vous adaptée à un carnivore domestique ?

Les Herbes Souplesses BIOFOOD

Salut le WoofGang ! Vous allez bien ?
Mam’s va vous parler d’un complément que j’utilise depuis plus de deux ans : Les Herbes Souplesses de BIOFOOD.

« BIOFOOD Souplesse aux herbes naturelles sélectionnées, saines et appétissantes qui apportent un soutien supplémentaire à la mobilité du chien et du chat.

Caractéristiques :

Soutient la fonction articulaire et la mobilité.
Mélange de glucosamine, de chondroïtine, de MSM et d’herbes.
En complément de la nourriture sèche ou humide, de l’alimentation de viande et de BARF.

Conseils nutritionnels :

En soutien optimal : 4 grammes par 10 kg de poids corporel par jour.
En entretien : 1 gramme par 10 kg de poids corporels par jour.
(1g = environ 1/2 cuillère à café). « 

Alors décortiquons ce qu’il contient :

Ortie : Contient de nombreuses vitamines A, B2, B5, C et K. Cette plante aide à la reminéralisation pour les sujets souffrants de rhumatisme.

Graine de fenouil : Contient de la vitamine A et C et aide à la digestion.

Varech vésiculeux : Contient des minéraux et oligo-éléments, le varech s’utilise contre les rhumatismes.

Plantain : Relâchement des tissus inflammés.

Livèche : Remède naturel contre les douleurs articulaires provoquées par les arthrites et rhumatismes. Ses propriétés toniques soulagent de la fatigue physique (et intellectuelle).

Romarin : Action anti-inflammatoire.

Chêne : Les qualités anti-inflammatoires du chêne sont attribuées à la forte teneur en tanins.

Laurier : Le laurier a des propriétés diurétiques, anti-rhumatismales, anti-inflammatoire, digestives et stimulantes.

Poudre d’ail : Effet anti-coagulant, l’ail favorise l’irrigation des muscles et articulations.

Aubépine : Excellent pour la force motrice, régule la tension artérielle. L’aubépine est déconseillée pour les gestantes et allaitantes.

Gui : Agit sur les rhumatismes et l’arthrose chronique.

Anis vert : Antalgique, anti-inflammatoires, il traite les rhumatismes. Très bon aromatisant.

Menthe Poivrée : La menthe a des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires. Le menthol présent naturellement dans la menthe est un anti-douleur.

Passiflore : Lutte contre les troubles fonctionnels et musculaires tels que les contractures, en association avec l’aubépine.

Moule à lèvres vertes (Source de Glucosamine) : Luttent contre l’inflammation et permet de diminuer la douleur et le gonflement articulaire liés à l’arthrose.

Cartilage bovin (Source de Chondroïtine) : Soulage ostéoarthrite . Il contribue à la formation et à l’entretien du tissu cartilagineux. Le rôle de ce tissu est d’assurer la rétention de l’eau dans le cartilage et son élasticité, ainsi que la solidité et la souplesse des articulations.

MSM (Méthyl-Sulfonyl-Méthane) : Source stable, riche et naturelle de soufre organique. Il contribue à maintenir en bon état les tissus conjonctifs (tendons, derme profond, collagène, cartilage…) Dans les articulations il participe à la production du sulfate de chondroïtine, du sulfate de glucosamine et de l’acide hyaluronique qui confèrent au cartilage son élasticité.

Vitamine C : Elle aide à prévenir ou à traiter les maladies liées au vieillissement, le stress cellulaire induit par l’effort physique et les dégénérescences articulaires comme l’arthrose.
Un lien plutôt sympa à lire sur le sujet : Vitamine C & Dysplasie.

Manganèse : Une carence peut provoquer des troubles articulaire, une difficulté de mouvements et des os poreux.

Magnésium : Action positive sur les douleurs articulaires et musculaires.

Silicium : Il se recommande dès le premier âge pour soutenir la croissance et dans les pathologies ostéo-articulaire. Il aide également à se préparer à l’effort sportif.

Pour qui ? Pour quoi ?

Les Herbes Souplesses peuvent être utilisées en cure au moment du changement de saison (généralement printemps et automne), après une chirurgie, ou quotidiennement pour les chiots en croissance douloureuse ainsi que les chiens touchés par un problème articulaire et l’adulte vieillissant.
Ce complément n’est pas exclusivement réservé aux BARFeurs, et convient à tous.

Dans la famille, on carbure tous à l’herbe… aux Herbes Souplesses bien sûr 😀 !
Quoique pour Léon nous n’en sommes pas toujours sûr ! Mais il est souple quand même !

Comment bien les utiliser ?

A la première édition de mon article, j’observais un temps d’adaptation un peu difficile pour Ighlander qui s’étirait beaucoup. J’avais augmenté les doses…
Alors pour bien débuter chez un chien à problèmes, je vous conseille de commencer par la dose curative, puis de diminuer progressivement vers la dose d’entretien, tout en restant à l’écoute de votre chien pour adapter au mieux à son confort articulaire.
Aujourd’hui, Ighlander (7 ans et demi bien tassé) a sa dose de fond, qui est augmentée en cas d’efforts importants.
Par contre pour Léon (5 ans et demi), l’utilisation est plutôt dans l’optique du « Mieux vaut prévenir que guérir ».
La dose d’entretien suffit largement et il n’a pas eu besoin d’un temps d’adaptation.

Où shopper ?

Ce complément est en vente chez Biofood Shop au prix de 15,95€ pour le pot de 125 g et 42,25€ pour le pot de 450 g.
Vous bénéficiez en plus du code promo de -10% réservé à nos followers en saisissant le code igho10.

Si l’article vous a intéressé, n’hésitez pas à le partager (profil personnel, page, groupes)

😘

 Merci infiniment !

Harnais Art Sportiv Cross

Salut les PAWtos ! Pendant ce confinement, vos PAWrents sont limités avec nos sorties. Peut-être que certains voudront en profiter pour débuter un peu de sport dans les bois ?

Alors autant s’équiper, sans trop se ruiner pour essayer !

Le Harnais Cross, Art Sportiv de Karlie Flamingo.

Il promet : « Le harnais Art Sportiv Cross convient parfaitement pour la marche et l’initiation du canicross, du cani-rando, du cani-VTT (positionnement latéral du chien) ».

Nous l’utilisons pour la marche, principalement en liberté. Ce harnais en nylon est léger, confortable avec ses renforts en polaire. Il est facile à mettre avec ses deux clips au niveau du thorax, se règle rapidement et simplement avec ses deux lanières thoraciques.

Sa forme est plutôt adaptée, l’encolure est bien dégagée de même que les épaules, n’entravant pas les mouvements. Il est adapté aux chiens ayant des problèmes aux cervicales, bien entendu, parlez-en avec votre ostéopathe !

Je ne serre jamais trop le harnais, je trouve qu’il tourne un peu (mais moins que le Julius K9).
Certains d’entre vous m’ont dit la même chose concernant ce harnais, le serrez-vous suffisamment ? Pour ma part, la réponse est sûrement non 😅 !
Après quelques utilisations en running débutant, j’ai finalement resserré le harnais, il tient en place tout en laissant ses mouvements fluides.

Ce harnais est vendu entre 13 et 20€ sur internet, en fonction de la taille et disponible en plusieurs coloris. C’est un harnais sport à petit budget pour débuter (et voir si l’activité plait aux deux).
Le modèle présenté sur Ighlander, est le orange en XL (Thorax : 84 à 120 cm), broderie personnalisée faite par P’tit Pote.

Si l’article vous a intéressé, n’hésitez pas à le partager (profil personnel, page, groupes) 😘 merci infiniment !

Les délices d’automne

Salut les PAWpains, Mam’s va partager avec vous sa recette de gâteaux baveusement délicieux nommés « les délices d’automne« ; ça va occuper vos PAWrents pendant le confinement !
Et surtout une recette sans céréale !

Les ingrédients :

• 800 grammes de potimarron (du jardin de Papi).
• 200 grammes d’épinards frais.
• 300 grammes de filets de poulet.
• 1 œuf.

La réalisation :

Hacher le poulet et le potimarron (graines et peau y compris) à l’aide d’un hachoir à viande.
Cette mixture pas très jolie est ensuite passée au robot pour un mélange homogène.

Ajouter l’œuf, puis ciseler les épinards grossièrement, et laisser quelques feuilles entières.

La pâte a une texture un peu molle, il vous faut trouver un moule adapté.
Un petit moule à muffins a fait l’affaire, pour doser, j’ai pris une cuillère doseuse pour le café moulu.
Cela dépendra du moule que vous choisirez. Préchauffez votre four à 180°C.

Votre four biiiiiip qu’il est prêt à 180°C, enfournez pour 25 min.
A la sortie, ils ressemblent à des magnifiques petits flans.

Ils peuvent alors être donné tel quel à votre chien et se conserveront 3 jours dans une boite hermétique au réfrigérateur.
Personnellement, j’ai envie de les garder un peu plus longtemps…
Alors pour ceux qui le souhaitent, l’étape supplémentaire est de les laisser 24 heures dans un déshydrateur.

Certes, ils sont moins jolis mais ils peuvent se garder un bon 3 semaines à température ambiante dans une boite hermétique.

Les délices d’automne sont très appréciés par les palais délicats !

Bon apPAWtit !