Les os, une fausse bonne idée.

Salut les Paw’t’os ! Ça baigne ? Ici aussi, en plus pour l’article j’ai eu une gâterie vous verrez plus bas !
Alors aujourd’hui je vais vous parler d’une fausse bonne idée : les os de fiesta.
Si je les appelle les os de fiesta, c’est qu’ils sont souvent donnés en cadeau pour votre chien, ce gros cadeau empoisonné de la part de votre boucher.

Les os dit, de boucher.

Ces os sont les premiers à bannir de la gueule de votre animal. Ou les seconds, les os cuits c’est mortel.
Ce sont des os porteurs, c’est-à-dire qu’ils sont robustes et puissants pour soutenir un animal va peser généralement entre 700 kg et 1 tonne 200 kg.
Pourtant ce cadeau empoisonné est un peu le Graal des offrandes sur les réseaux sociaux.

Les activités de boucherie – charcuterie – traiteur de déchets sont susceptibles de produire des déchets liés à la découpe de la viande. Il s’agit principalement d’os ainsi que d’aponévroses, suifs et autres types de graisses. Tous ces déchets font partie de la catégorie des Déchets Industriels Banals.
En attendant d’être collectés, il faut les stocker de façon à limiter au maximum la formation d’odeurs dues à la dégradation de ces déchets : dans un récipient hermétique, stocké si possible dans un local réfrigéré (en tout cas en période estivale).
Ensuite, ces déchets doivent être collectés par une société spécialisée, afin d’être éliminés conformément  au règlement européen n° 1774/2002. D’après ce règlement, les os et suifs font partie des matières de catégorie 3.

Source : CNIDEP,
Centre National d’Innovation pour le Développement durable et l’Environnement dans les Petites entreprises.

En résumé les gros os prennent de la place, ont une réglementation particulière et coûtent à l’enlèvement au poids des déchets. C’est là que beaucoup entrent en scène : « Vous n’auriez pas un bel os pour mon chien ?« . Bingo, reçut gratuitement dans le sac, ou pour un euro symbolique, vous allégez l’espace et le coût des déchets de votre boucher.

Les risques pour votre chien :
• Se casser une dent. C’est stimulant, ça sent bon, c’est l’euphorie, donne tout pup’ et une belle dent en moins, avec un peu de chance, vous verrez la fracture directement, autrement cela le fera souffrir, un abcès se formera, une belle chique, pour finir une visite et opération chez l’ami vétérinaire.
Se coincer l’os dans la mâchoire. L’os a moelle, stimulant, appétant, baveusement succulent, qu’on en veut encore et encore et zou une belle glissade le fait passer derrière les canines. En votre présence, une visite chez l’ami vétérinaire qui l’intubera, pour lui scier. Seul, selon le temps passé comme ça, la douleur, l’appuie sur les tissus avec la blessure peut en bonus faire un escarre.
• S’étouffer. En s’acharnant dessus, votre woof et sa puissante mâchoire de T-Rex peut casser un gros morceau et le gober. Selon la taille de ce morceau, il peut obstruer la tachée se retrouvant ainsi privé d’air. Seule une Manœuvre de Heimlich peut débloquer cette situation si elle est prise à temps, et que vous la maîtrisez.
• Une belle diarrhée. La moelle de l’os à moelle (ça plaira à ma famille lol), est riche et grasse. L’excès ne sera pas apprécié par le système digestif de votre animal.
• Une bonne constipation. Consommer une grande quantité d’os peut constiper votre chien. Les pawpos seront durs et blancs. La constipation est douloureuse, vous connaissez non ?
L’occlusion. La complication majeure du point précédent est l’arrêt des gaz et matières. Dans certaines occlusions, il y a des selles liquides qui sont expulsées; elles sont appelées « fausses diarrhées ». Elles se produisent quand un bouchon de matières fécales dures ne peut être expulsé, les matières un peu plus molles vont pousser et contourner ce bouchon pour sortir en « fausses diarrhées ». L’occlusion est une urgence vitale.

Le côté positif : Si votre boucher vous fait ce merveilleux cadeau, ces os seront excellent pour réaliser un bouillon d’os.

Les os d’animalerie.

Dans les magasins spécialisés, vous trouvez aussi des belles cochonneries à éviter.

L’os fumé. C’est un os porteur qui subit une cuisson par fumage. Les os cuits sont dangereux, la structure de l’os étant modifiée, il peut se casser, former des esquilles perforant le système digestif du chien. Peu digeste, c’est une façon de transformer les déchets agro-alimentaire. Les risques liés à la taille sont les mêmes que pour les os de boucher.

L’os de peaux. Un grand classique se déclinant en plusieurs modèles, le roulé comme sur l’image au dessus ou le compressé. Ils sont sympas, à thèmes et colorés. Voici les 4 étapes de leur fabrication :
• Étape 1 : Séparer les couches de cuir.
• Étape 2 : Blanchir (à la Javel) le cuir et le conserver chimiquement.
• Étape 3 : Rehausser le cuir avec de la peinture.
• Étape 4 : Couper, rouler, coller (à la glue) et presser en formes.
Outre la recette qui ne donne pas sincèrement envie, les os de peaux sont mâchouillés jusqu’à ce qu’ils soient ramollis et gobés par votre chien.
Généralement un nœud est mou (et blanc) et l’autre resté intact, le risque d’étouffement est important.

ALTERNATIVES

Pour les bonnes dents :

Le bois de cerf entier. Il existe en différentes tailles. Il faut quand même choisir sa provenance, afin qu’il soit issus de bois ramassé et non coupé. Idéal pour les mâchoires puissantes, il faut cependant surveiller votre chien sur les premières utilisations.

Le bois de cerf tranché. Plus facile pour les moins doués, la moelle est directement accessible et le chien est plus vite récompensé de sa mâche; il faut cependant surveiller votre chien sur les premières utilisations.

Le bois de daim. Ce bois est plus tendre, il convient aux chiots, aux premières fois, aux pas doués et aux chiens âgés; il faut cependant surveiller votre chien sur les premières utilisations.

Le bâtonnet de fromage. Cela fait peut être sourire d’imaginer un fromage aussi dur ! Et pourtant ! Il existe en différentes tailles, il faut cependant surveiller votre chien sur les premières utilisations.

J’insiste sur le fait qu’il faut une surveillance au début et ne pas leur laisser en continu. Ighlander ne les a que très peu de temps, il s’énerve dessus et saigne des dents. Léon ne rencontre absolument pas ce problème et est capable de gérer seul son bois de cerf.
Vous retrouvez ces friandises naturelles dans la boutique de Fanny : Evident.

Pour les pas doués :

Vous aimez le changer, alors c’est parfait ! Il existe des bonnes friandises de mâches délicieuses et plus faciles.

Les oreilles de bœuf. Celle-ci est séchée avec du cartilage et peu grasse. Un régal !
Ces oreilles sont vendues dans la boutique de Sophie : Opoils.fr.

Vous trouverez d’autres oreilles séchées qui occuperont votre Woof !

Oreille de lapin avec poils

Les bons os, les bonnes pratiques

Les os font parties intégrantes de l’alimentation crue. Que votre chien soit au Raw Feeding, au Whole Prey ou au BARF.
Nous ne donnons pas n’importe lesquels non plus, afin d’être consommés avec des risques rikikitésimaux, ils seront :
• Crus.
• Charnus.
• Adaptés.
• Non porteurs (de gros animaux).

Et oui, il y a des os dans ses gamelles !

Bonne mâche les pup’s !

5 commentaires sur “Les os, une fausse bonne idée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s