Essentiel, by Nature Dog

Salut les Pawtes !
Mam’s tenait à remercier ceux qui lui envoie des personnes en mal de croquettes. Elle a, du reste, passé un petit coup d’gueule sur ma page à ce sujet.
En effet, la dernière personne avec qui j’ai perdue quelques heures de mon temps libre pour lui faire comprendre les ingrédients de son paquet, ne m’a même pas dit un simple merci, ni même répondu à la simple question : que pensez-vous de ce qu’il contient ?
Bah oui pour cela il aurait fallut lire ce que j’avais écrit sur la composition et la personne voulait juste une marque.
Cela, je le déplore fortement. Ce n’est pas la seule, c’est toujours le cas dès qu’il est suggéré de réfléchir.

Alors bon, autant que cela puisse servir aux autres, voici la seconde des compostions que j’avais détaillé pour cette personne.

ESSENTIEL, by Nature Dog

Source : Internet

Composition :

Protéines de volaille déshydratées (35%), riz (31%), graisses animales, riz soufflé, protéines animales hydrolysées, protéines de volaille hydrolysées, pulpe de betterave déshydratée, minéraux, protéines de poissons déshydratées, fibre végétale, inuline, huile de poisson, levure de bière, poudre d’oeufs, carottes déshydratées, pommes déshydratées, canneberges déshydratées, extrait de Yucca Schidigera.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Protéines de volaille déshydratées : À priori il n’y a qu’un type de volaille par lot de fabrication, mais d’un lot à un autre cela peut être du poulet, de la dinde, du canard, de l’oie et pourquoi pas de l’autruche 😉 
Le fait d’être déshydratée est que le poids ou % sera inchangé. Frais il y a une perte avec l’extrudeuse (de l’eau). 
Mais le soucis c’est que derrière le mot protéines, nous pensons souvent viande, qui aurait sa dénomination telle quelle si c’était principalement le cas. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de becs, pattes, plumes que de belles viandes. 

Riz : sucre complexe qui se digère par l’action de l’amylase lors de l’effort de mâche. (Un chien n’a pas d’amylase et ne mastique pas). La digestion sollicite d’avantage les organes suivants (le pancréas notamment), les fatigants plus vite.
Le riz, souvent recommandé, promet une croissance rapide. Le pic glycémique et la surcharge du pancréas sont cancérigènes et stimulent l’hormone de croissance.
Les Hydrates de Carbones sont mauvais pour les ligaments, « éclats de verre » dans les tissus, ligaments et articulations.

Graisses animales : C’est clairement du déchet agroalimentaire, ce n’est pas valorisé dans l’alimentation humaine, cependant c’est la source d’énergie chez le chien. C’est du bon recyclage, cela peut inclure la graisse d’oie, la suie de porc, mais également les graisses de poulet, bœuf ou d’autres non valorisées.
Le fait que la source est vague signifie qu’elle n’est pas identique dans chaque lot fabriqué. 

Riz soufflé : même chose que le riz, c’est une stratégie marketing pour déplacer l’ingrédient riz à deux endroits différents au lieu d’être en premier. Ce paquet a pour premier ingrédient le riz. C’est une stratégie commerciale pour faire oublier que le riz est en tête de la composition. Vous pouvez retrouver ces stratagèmes sur d’autres marques.

Protéines animales hydrolysées : Les protéines, comme dit plus haut, c’est tout (et n’importe quoi) venant d’un animal. 
Qu’est-ce que l’hydrolyse : Il existe deux procédés d’hydrolyse, enzymatique ou chimique qui est la moins coûteuse et la plus fréquente. C’est de l’hydrolyse chimique dont il faut se méfier. L’hydrolyse chimique est un procédé utilisant des températures élevées et des conditions de pH extrêmes. Ce procédé consiste à faire bouillir pendant plusieurs heures ces déchets soit avec des acides tel que l’acide chlorhydrique ou de l’acide fluorhydrique afin de récupérer les peptides.
Le procédé n’est pas identifié, et le serait-il vraiment si vous leur posez la question ?

Protéines de volaille hydrolysées : même chose que précèdent mais avec des espèces à plumes. 

Pulpe de betterave déshydratée : Déchet de l’agroalimentaire des sucreries, prévue pour gonfler dans l’estomac. 

Minéraux : Il faut les ajouter artificiellement car ils sont détruits lors de l’extrudation. 

Protéines de poissons déshydratées : idem que celles de volaille tout en haut, mélange de poissons différents à chaque lot selon le prix du marché, principalement tête, nageoires, arêtes, peaux… 

Fibre végétale : Une fibre végétale est une expansion cellulaire filiforme et morte, principalement composée de cellulose, d’hémicelluloses, de lignines, et de pectines. Le bambou est le plus souvent utilisé mais d’autres sont possibles (le bois, la paille), comme cela n’est pas identifié.. 
La cellulose : Glucide constitué d’une chaîne linéaire de molécules de D-glucose (entre 15 et 15 000). Ce biopolymère est le principal constituant de la paroi des cellules végétales, y compris du bois (lequel est caractérisé par ailleurs par une forte teneur en lignine).
Seuls les animaux herbivores digèrent la cellulose grâce à des enzymes fournis par des bactéries de leur flore intestinale et l’évacues en méthane. 
Peut être pourrons-nous transformer le fondement de nos chiens en usine de biocarburant ?

Inuline : censé nourrir les bonnes bactéries de l’intestin. 

Huile de poisson : différent de un lot à l’autre sinon il serait mentionné. L’huile de poisson est bonne pour les chiens, mais certains poissons sont très chargés en métaux lourds. 

Poudre d’œufs : Impossible de mettre sous une autre forme, ce sont des œufs déshydratés. 
Mais là se pose aussi la question de la provenance, je penche pour des poules qui n’ont jamais vu le jour ni senties l’herbe sous leurs pattes (autrement le plein air serait placardé). 

Levure de bière : apport important des vitamines du groupe B, ainsi que des oligo-élements indispensables à une bonne santé générale du chien, et plus particulièrement à une bonne santé de la peau et du pelage.

Carottes déshydratées, pommes déshydratées, canneberges déshydratées : apport principalement des fibre, les vitamines seront détruites à la cuissons. 

Extrait de Yucca Schidigera : Soulage les crampes de douleurs abdominales, réputé pour être un nettoyeur de flore intestinale. 

Que pensez-vous de cette composition ? La trouvez-vous adaptée à un carnivore domestique ?
Est-ce que la rubrique Composition Décomposée vous plait ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s