Hill’s Science Plan Adult Large poulet

Salut les PAWtos ! Voici une nouvelle Composition Décomposée, j’espère qu’elle vous fera réagir !

Source : Internet

Ingrédients :
maïs, blé, farine de poulet et de dinde, farine de graines de soja, graisses animales, hydrolysat de protéines, farine de gluten de maïs, huile végétale, pulpe de betterave déshydratée, minéraux, graines de lin, cartilage de porc (source de sulfate de chondroïtine), hydrolysat de crustacés (source de glucosamine).

Qu’est-ce que c’est ?

Maïs : Céréale atypique, source d’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Blé : Céréales, source d’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Farine de poulet et de dinde : D’une manière générale, la farine animale est un recyclage des déchets agro-alimentaire. C’est un mélange de viandes, os, abats, sang, viscères, plumes, becs, crêtes… Gardez en tête que c’est principalement du recyclage, et que la viande, les humains, la consomme. Ces carcasses sont hautement chauffées, séchées puis réduites en poudre pour donner une farine animale.
Si le produit fini apporte des protéines produites de manière peu coûteuses, la question d’apport protéinique de qualité demeure…

Farine de graines de soja : Je vous joins le cycle du soja chez Sojasun, vous comprendrez.

Graisses animales : C’est clairement du déchet agroalimentaire, ce n’est pas valorisé dans l’alimentation humaine, cependant c’est la source d’énergie chez le chien. C’est du bon recyclage, cela peut inclure la graisse d’oie, la suie de porc, mais également les graisses de poulet, bœuf ou d’autres non valorisées.
Le fait que la source est vague signifie qu’elle n’est pas identique dans chaque lot fabriqué. 

Hydrolysat de protéines : Les protéines, c’est tout (et n’importe quoi) venant d’un animal, mais aussi d’un végétal ! Si je rappelle que les végétaux sont aussi concernés, c’est parce que la source n’est pas précisée, et là ce n’est pas la même qualité alimentaire pour un carnivore.
Qu’est-ce que l’hydrolyse : Il existe deux procédés d’hydrolyse, enzymatique ou chimique qui est la moins coûteuse et la plus fréquente. C’est de l’hydrolyse chimique dont il faut se méfier. L’hydrolyse chimique est un procédé utilisant des températures élevées et des conditions de pH extrêmes. Ce procédé consiste à faire bouillir pendant plusieurs heures ces déchets soit avec des acides tel que l’acide chlorhydrique ou de l’acide fluorhydrique afin de récupérer les peptides.
Le procédé n’est pas identifié, et le serait-il vraiment si vous leur posez la question ?

Farine de gluten de maïs : Encore du maïs, qui était déjà en tête de la liste des ingrédients, enfin un sous-produit du maïs plus précisément. Derrière ce terme, il ne résulte que les protéines du maïs (protéine végétale // carnivore ?) qui sont une très bonne source alimentaire pour le bétail, principalement les vaches laitières !
Ah oui, c’est aussi un bon herbicide biologique 😉

Huile végétale : La source n’est pas clairement identifiée, l’origine peut donc être différente d’un lot à un autre. Les huiles n’ont pas toutes la même qualité, ni même un intérêt pour certaines.

Pulpe de betterave déshydratée : Déchet de l’agroalimentaire des sucreries, très valorisée dans l’alimentation des animaux, prévue pour gonfler dans l’estomac.

Minéraux : Il faut les ajouter artificiellement car ils sont détruits lors de l’extrudation.

Graines de lin : Traite la constipation chronique, soulage les symptômes du syndrome de l’intestin irritable, mais parfois peut irriter d’avantage.

Cartilage de porc (source de sulfate de chondroïtine) : Ajout nécessaire pour le bon fonctionnement et préservation des articulations; principalement ajouté chez les grandes races, cela est aussi bénéfique pour les autres.

Hydrolysat de crustacés (source de glucosamine) : Ajout nécessaire pour le bon fonctionnement et préservation des articulations; principalement ajouté chez les grandes races, cela est aussi bénéfique pour les autres.
Qu’est-ce que l’hydrolyse : Il existe deux procédés d’hydrolyse, enzymatique ou chimique qui est la moins coûteuse et la plus fréquente. C’est de l’hydrolyse chimique dont il faut se méfier. L’hydrolyse chimique est un procédé utilisant des températures élevées et des conditions de pH extrêmes. Ce procédé consiste à faire bouillir pendant plusieurs heures ces déchets soit avec des acides tel que l’acide chlorhydrique ou de l’acide fluorhydrique afin de récupérer les peptides.
Le procédé n’est pas identifié, et le serait-il vraiment si vous leur posez la question ?

Autrement, les deux derniers ingrédients se cuisinent très bien en bouillon d’os.

Que pensez-vous de cette composition ? La trouvez-vous adaptée à un carnivore domestique ?
Est-ce que la rubrique Composition Décomposée vous plait ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s