Ultra Premium Direct sans céréales pour chiots de toutes tailles

Salut les PAWtos !
Voici une nouvelle Composition Décomposée, elle m’a été demandé en MP sur Facebook, j’espère qu’elle vous fera réagir !

Avant de commencer, je vais brièvement vous raconter l’histoire; Titi* (*nom anonyme), est un jeune Braque de 10 mois. Sa maitresse trouve qu’il a toujours faim, il est plutôt mince sur les photos que j’ai pu voir, j’ai eu l’impression d’un BCS vers le 2.

Titi mange actuellement des croquettes sur-mesure Tails. J’ai voulu décomposer la composition de celles qu’il consommait afin de faire un comparatif avec celles envisagées par son humaine de compagnie.
Et là ! Mystère ! Un paquet personnalisé au nom du chien, « Préparé spécialement pour Titi. Nous lui avons mis au point une recette sur mesure pour … développement mental; croquettes personnalisées; système immunitaire renforcé« . Mais aucune liste des ingrédients apparait clairement sur son paquet, il est mentionné de consulter son compte en ligne. Affaire à suivre…

Retour au paquet intéressé 😉

Source : Google Images

Ingrédients :

Poulet déshydraté (27%), porc déshydraté (17%), graisse de poulet (13,5%), pois (12%), fécule de pomme de terre (7%), tapioca (7%), dinde déshydratée (3%), agneau déshydraté (3%), cosse de caroube (2%), pulpe de betterave (2%), huile de saumon (1,5% dont 5% de DHA), œuf déshydraté (1,5%), levure de bière (1%), graine de lin (1%), luzerne, chlorure de sodium, fructo et manno-oligosaccharides, sulfate de chondroïtine et glucosamine, ascophyllum nodosum, plantes (thym, fleur de camomille, fenouil, échinacée), lécithines.

Qu’est-ce que c’est ?

Poulet déshydraté (27%) : La source est clairement identifiée, c’est du poulet, une viande généralement très bien tolérée par nos chiens, faiblement allergène. L’autre petit point à observer c’est qu’il n’est pas précisé « viande de poulet », toutes les parties sont alors regroupées dans ce terme : viandes ? plumes ? os ? viscères ? becs ? pattes ?
Le fait qu’il soit déshydraté ne donne pas de perte; 27% c’est bien 27%.

Porc déshydraté (17%) : La source est clairement identifiée, c’est du cochon. Cependant le porc c’est vaste; viande ? os ? viscère ? peau ? … Dites-vous toujours que si c’était la viande comme source unique, elle serait clairement identifiée comme une valeur sûre « viande de porc déshydratée« .
Le fait qu’il soit déshydraté ne donne pas de perte; 17% c’est bien 17%.

Graisse de poulet (13,5%) : Le gras est un fournisseur d’énergie chez le chien, la source est identifiée.

Pois (12%) : Légumineuse, considéré comme un féculent par sa richesse en amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !
Les pois sont riches en protéines végétales (carnivore // prot végan ??), dans le total du paquet, cela s’ajoute dans le taux de protéines puisqu’elles ne sont pas différenciées.

Fécule de pomme de terre (7%) : Additif alimentaire servant à épaissir et texturer une préparation. C’est l’autre nom de l’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Tapioca (7%) : Fécule produite à partir des racines du manioc. Riche en glucides et en fibres, il stimule le transit intestinal, il apporte du fer et lutte donc contre l’anémie. En cuisine, il est utilisé comme épaississant pour les soupes et les desserts.

Dinde déshydratée (3%) : La source est clairement identifiée, c’est de la dinde, une viande généralement très bien tolérée par nos chiens, faiblement allergène. L’autre petit point à observer c’est qu’il n’est pas précisé « viande de dinde », toutes les parties sont alors regroupées dans ce terme : viandes ? plumes ? os ? viscères ? becs ? pattes ?
Le fait qu’il soit déshydraté ne donne pas de perte; 3% c’est bien 3%.

Agneau déshydraté (3%) : La source est clairement identifiée, c’est du mouton, une viande qui n’est parfois pas très bien tolérée par les chiens, les réactions d’intolérance peuvent arriver (par exemple : oreilles sales, gratouille, plaque rouge etc…). L’autre petit point à observer c’est qu’il n’est pas précisé « viande d’agneau », toutes les parties sont alors regroupées dans ce terme : viandes ? peau, poils ? os ? viscères ? sabots ?
Le fait qu’il soit déshydraté ne donne pas de perte; 3% c’est bien 3%.

Cosse de caroube (2%) : Fruit du caroubier, un arbre qui fait partie de la famille des légumineuses.
La pulpe jaune contenue dans les gousses est constituée de 40 % de sucres, de 35 % d’amidon, de 7 % de protéines. Les propriétés épaississantes de la pulpe sont liées à la présence d’un sucre appelé le galactomannane (= un polymère, c’est-a-dire un assemblage de sucres parfois utilisé pour remplacer l’amidon).
Aide donc à donner une forme de croquette à la croquette.
Traditionnellement, la caroube est utilisée contre la diarrhée et le RGO (reflux gastro œsophagique).

Pulpe de betterave (2%) : Déchet de l’agroalimentaire des sucreries, très utilisé dans l’alimentation du bétail; prévue pour gonfler dans l’estomac. Aide donc à la satiété.

Huile de saumon (1,5% dont 5% de DHA) : le gras est un fournisseur d’énergie chez le chien, la source est identifiée. L’huile de saumon apporte EPA et DHA ainsi que des oméga 3.

Œuf déshydraté (1,5%) : Impossible de mettre sous une autre forme. 
Mais là se pose aussi la question de la provenance, je penche pour des poules qui n’ont jamais vu le jour ni senties l’herbe sous leurs pattes (autrement le plein air serait placardé).

Levure de bière (1%) : Stimule l’appétit, apporte des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6 et B8).

Graine de lin (1%) : Traite la constipation chronique, soulage les symptômes du syndrome de l’intestin irritable, mais parfois peut irriter d’avantage.

Luzerne : Plante vivace utilisée depuis des millénaires pour nourrir le bétail. Connue également sous le nom d’Alfafa, elle peut se consommer sous forme de graines germées. Elle contient de nombreux minéraux et oligoélements (calcium, fer, silice, cuivre, zinc, sélénium, magnésium, manganèse…), vitamines (A, B1, B2, B12, C,D , E, K), saponosides, isoflavones et chlorophylle.

Chlorure de sodium : Sel. L’Association of American Feed Control Officials (AAFCO) recommande que les aliments secs pour chiens contiennent au moins 0,3% de sodium.
Le problème c’est que la quantité n’est pas indiquée.

Fructo et manno-oligosaccharides :
Soit les FOS; fibres fermentescibles, elles préviennent des diarrhées infectieuses.
Plus d’informations : https://www.facco.fr/fos/.
Et les MOS; glucides non digestibles par l’animal. Actions préventives de la diarrhée.
Plus d’informations : https://www.facco.fr/mos/.

Sulfate de chondroïtine et glucosamine : Ajout nécessaire pour le bon fonctionnement et préservation des articulations; principalement ajouté chez les grandes races, cela est aussi bénéfique pour les autres.
Autrement, cela se réalise facilement avec le bouillon d’os.

Ascophyllum nodosum : Algue (goémon noir) riche en iode, boostant le système immunitaire. Des récentes recherches montrent qu’elle lutterait contre l’obésité, mais aussi le diabète de type 2. Avec sa teneur en fucoïdane, le goémon noir inhibe l’alpha-amylase et l’alpha-glucosidase. Ces deux enzymes se chargent de véhiculer les glucides vers le sang, ce qui fait que cette substance active peut ainsi diminuer le taux de glycémie dans le sang.

Plantes (thym, fleur de camomille, fenouil, échinacée) :
• le thym apporte antioxydant, fer, vitamine K et C.
• la fleur de camomille combat efficacement les bactéries responsables des troubles digestifs tout en respectant la flore intestinale. Par ailleurs, elle contient des flavonoïdes qui ont une action anti-inflammatoire et antispasmodique. En cas d’acidité gastrique, la camomille viendra apaiser les intestins.
• le fenouil est riche en vitamine C et antioxydant, lutte contre l’aérophagie et les maux d’estomac.
• l’échinacée freine la prolifération des bactéries en stimulant le système immunitaire.

Lécithine : Ou E322, sert d’antioxydant et d’agent de texture.
Les lécithines sont naturelles. Elles appartiennent à la classe des phospholipides. Il ne s’agit pas d’une molécule mais d’un groupe de molécules dont la composition en acides gras varie. Les lécithines sont majoritairement extraites du soja. Leur emploi ne semble pas présenter de risque, sauf pour les sujets allergiques au soja. 

Que pensez-vous de cette composition ? La trouvez-vous adaptée à un carnivore domestique ?

Vous envisagez une transition ?

N’hésitez pas à commencer une cure d’huile Oméga + Probiotique avant de débuter.
→ Boost la flore intestinale en vue d’un changement.
→ Appétante.
→ -10% code igho10 sur le BIOFOOD Shop.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s