Bab’In Signature Maxi Junior Poulet

Salut les PAWtos !
Voici une nouvelle Composition Décomposée qui m’a été demandée, j’espère qu’elle vous fera réagir !

Source Google Images

Composition

Protéines de volaille déshydratées 27% (poulet), riz de Camargue (15%), maïs, protéine de maïs, graisse de canard, blé, pulpe de betterave, poudre d’œuf (3%), levure de bière (3%), hydrolysat de protéines animales, phosphate monocalcique, chlorure de sodium, glucosamine (origine marine), sulfate de chondroïtine, inuline de chicorée (FOS), extraits de levure (MOS), spiruline, yucca schidigera, camellia sp., quillaja saponaria, huile de poisson.

Qu’est-ce que c’est ?

Protéines de volaille déshydratées 27% (poulet) : À priori il n’y a que du poulet. Le fait d’être déshydratée est que le poids ou % sera inchangé. Frais il y a une perte avec l’extrudeuse (de l’eau). 
Mais le soucis c’est que derrière le mot protéines, nous pensons souvent viande, qui aurait sa dénomination telle quelle si c’était principalement le cas. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de becs, pattes, plumes que de belles viandes.

Riz de Camargue (15%) : Sucre complexe qui se digère par l’action de l’amylase lors de l’effort de mâche. (Un chien n’a pas d’amylase et ne mastique pas). La digestion sollicite d’avantage les organes suivants (le pancréas notamment), les fatigants plus vite.
Le riz, souvent recommandé, il promet une croissance rapide. Le pic glycémique et la surcharge du pancréas sont cancérigènes et stimulent l’hormone de croissance.
Les Hydrates de Carbones sont mauvais pour les ligaments, « éclats de verre » dans les tissus, ligaments et articulations.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !
Qu’il soit de Camargue ne change rien, c’est juste pour le coté CoCoRiCoooo de la marque.

Maïs : Céréale atypique, source d’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Protéine de maïs : C’est encore du maïs, effectivement il contient des protéines végétales, mais le chien reste un animal carnivore.

Graisse de canard : Le gras est un fournisseur d’énergie chez le chien, la source est identifiée.

Blé : Céréales, source d’amidon. La dégradation de l’amidon commence par l’action de l’amylase lors de l’effort de mastication; chose pour laquelle un carnivore n’est pas conçu.
En soit un aliment inutile, sauf pour donner une forme de croquette à la croquette !

Pulpe de betterave : Déchet de l’agroalimentaire des sucreries, très valorisée dans l’alimentation des animaux, prévue pour gonfler dans l’estomac. Aide donc à la satiété.

Poudre d’œuf (3%) :  Impossible de mettre sous une autre forme. 
Mais là se pose aussi la question de la provenance, je penche pour des poules qui n’ont jamais vu le jour ni senties l’herbe sous leurs pattes (autrement le plein air serait placardé).

Levure de bière (3%) : Stimule l’appétit, apporte des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6 et B8).

Hydrolysat de protéines animales : Les protéines, c’est tout (et n’importe quoi) venant d’un animal. 
Le termes protéines, regroupent les muscles, les ligaments, les tendons, les nerfs et les tissus conjonctifs. Il y a sûrement plus de becs, pattes, plumes que de belles viandes. 
Qu’est-ce que l’hydrolyse : Il existe deux procédés d’hydrolyse, enzymatique ou chimique qui est la moins coûteuse et la plus fréquente. C’est de l’hydrolyse chimique dont il faut se méfier. L’hydrolyse chimique est un procédé utilisant des températures élevées et des conditions de pH extrêmes. Ce procédé consiste à faire bouillir pendant plusieurs heures ces déchets soit avec des acides tel que l’acide chlorhydrique ou de l’acide fluorhydrique afin de récupérer les peptides.
Le procédé n’est pas identifié, et le serait-il vraiment si vous leur posez la question ?

Phosphate monocalcique : L’incorporation de ce phosphore d’origine minérale aux rations permet de couvrir les besoins des animaux à haut rendement et d’améliorer les résultats en termes de croissance, fertilité et indices de consommation.

Chlorure de sodium : Sel. L’Association of American Feed Control Officials (AAFCO) recommande que les aliments secs pour chiens contiennent au moins 0,3% de sodium.
Le problème c’est que la quantité n’est pas indiquée.

Glucosamine (origine marine), sulfate de chondroïtine : Ajout nécessaire pour le bon fonctionnement et préservation des articulations; principalement ajouté chez les grandes races, cela est aussi bénéfique pour les autres.
Autrement, cela se réalise facilement avec le bouillon d’os.

Inuline de chicorée (FOS) : Censé nourrir les bonnes bactéries de l’intestin.
Les FOS; fibres fermentescibles, elles préviennent des diarrhées infectieuses.
Plus d’informations : https://www.facco.fr/fos/.

Extraits de levure (MOS) :
les MOS (manno-oligosaccharides), glucides non digestibles par l’animal. Actions préventives de la diarrhée.
Plus d’informations : https://www.facco.fr/mos/.

Spiruline : Riche en vitamine E et en phycocyanine (le pigment bleu-vert), des antioxydants très puissants qui jouent un rôle de protection contre les radicaux libres. Ils aident à protéger les cellules du vieillissement prématuré et de certaines maladies.

Yucca schidigera : Soulage les crampes de douleurs abdominales, réputé pour être un nettoyeur de flore intestinale. C’est également un moyen d’éviter la coprophagie, en réduisant la production de métaboliques aromatiques dans l’intestin.

Camellia sp. : Thé vert, il traite les troubles digestifs, stimule les fonctions cognitives, favorise l’élimination de l’urine, stimule la circulation sanguine, accélère l’élimination de toxines.
Anti-oxydant, aurait aussi des actions préventives sur les cancers.  

Quillaja saponaria : E999, les saponines sont un composé fréquent dans les plantes médicinales, elles appartiennent aux glucosides, avec des glucides et une molécule aromatique.
Les saponines moussent dans l’eau. La saponaire, riche en saponine, servait dans le passé comme lessive ou savon.
Les saponines ont une action irritante sur les cellules.

Huile de poisson : Différent de un lot à l’autre sinon il serait mentionné. L’huile de poisson est bonne pour les chiens, mais certains poissons sont très chargés en métaux lourds.

En conclusion

Il faut attirer l’attention sur le fait que le premier ingrédient, censé être le plus important en quantité, n’est finalement pas le poulet mais plutôt les céréales.

Que pensez-vous de cette composition ? La trouvez-vous adaptée à un carnivore domestique ?
N’hésitez pas à laisser un commentaire 

Vous envisagez une transition ?

N’hésitez pas à commencer une cure d’huile Oméga + Probiotique avant de débuter.
→ Boost la flore intestinale en vue d’un changement.
→ Appétante.
→ -10% code igho10 sur le BIOFOOD Shop.

Envie de varier un peu ?

Enfilez votre toque et faites le DogChef pour votre chien avec la viande biologique.
→ Facile à utiliser.
→ Agrémenter à vos et ses envies.
→ -10% code igho10 sur le BIOFOOD Shop.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s